Anticipation

 

C’est dans mon bureau, bien au chaud que je vous écris aujourd’hui, dehors la tempête souffle et moi je vous publie une jupe printanière. Bon d’accord j’ai commencé cette jupe la semaine dernière, au lendemain d’un barbecue entre amis et l’envie m’en a prit, je me suis déjà crue en été.

8

12

Alors la voici la jupe Jesta, pétillante de couleur et de paillettes discrètes. Je suis partie d’un patron de jupe d’un de mes Burda puis j’ai enlevé les poches (mes hanches m’en remercieront), créer des découpes et raccourcis la longueur pour qu’elle tombe au dessus de mes genoux (mes 1m58 m’en remercieront).

Capture d’écran 2017-03-06 à 17.26.55

 

En hiver j’ai tendance à facilement tomber dans la facilité niveau couleur, souvent restreinte aux gris, noir, blancs et parfois un peu de bordeaux ou de kaki. Alors à ce moment là, fixant mes échantillons je suis retombée sur ce tissu jaune presque fluo entrecoupé de beige et je me suis dis pourquoi pas, ça fait longtemps que j’ai envie d’essayer de le travailler. Au début parti sur une veste avec des empiècements, j’ai finalement opté pour une jupe. L’été arrivant (oui oui j’étais déjà dedans je vous dis), j’avais envie de gaieté et de fantaisie.

1

Au final je trouve que cette petite jupe remplie bien son rôle de débutante pour le printemps, un tissu un peu épais qui permet de ne pas avoir trop froid et une forme ample qui me laissera respirer quand même. 

13

A suivre si le vent qu’il fait dehors arrive finalement à chasser tous ces nuages…

 

 
 

 

0
Share

Laisser un commentaire